Présentation

Santiago du Chili, 1963.

Ces études secondaires les réalise au Lycée N°1 de Niñas Javiera Carrera, à Santiago du Chili. En 1982, rentre à l’Université du Chili à la Faculté de Beaux-Arts, en se spécialisant en

Orfèvrerie. Elle sort le 1987. En 1996 obtient son diplôme en Arts avec mention dans les arts Plastiques.

Pendant 1986 établit son atelier d'orfèvrerie, donne de cour d'orfèvrerie et réalise des bijoux aux particuliers, en travaillant sporadiquement près de son père, bijoutier de longue trajectoire, pendant les années' 89 et ' 92.

En 1993, intègre l'atelier d'Alejandro Glade. Est engagé pour accorder des cours d'orfèvrerie et travailler dans la fabrication et réparation de bijoux aux particuliers entre les années 1993-1996.

Pendant 1997 elle rentre à l'atelier des orfèvres Gabriela Harsanyi et José Barrenechea, où elle apporte ses connaissances dans la technique de repoussage et donne des classes d’orfèvrerie. En 1998 reprend ses études à l'Université du Chili, où elle suit un cours du troisième cycle de Restauration du patrimoine Immeuble, en sortant le 2000. Effectue son stage de restauration en métal dans la Commission du vieux Paris, en France, au compte de Nathalie Richard (Restaurateur-conservateur en métaux archéologiques de la Sorbonne); obtienne son diplôme à la fin du 2001. Se spécialise dans la restauration de métaux. S'établit en France entre les années 2000-2012, durant ce temps elle travaille dans la restauration de métal et soclage (création et élaboration de montages pour des objets artistiques). Centrée sur la fabrication de montages pour des objets d'orfèvrerie.

En 2003 elle expose ses bijoux dans l'évènement réalisé par l'association d'artistes d'Ivry "Triangle d'art" à Paris. Pendant 2004 elle se présente près d'autres orfèvres dans l'atelier des Portes Ouvertes de la rue d'Amelot, Paris 75011. Entre 2004 et 2006 intègre l'équipe chargée du soclage (plus de 4000 objets) du nouveau musée de musée de Quai Branly à Paris, un projet ambitieux poussé par le président Jacques Chirac. Elle a sa charge la fabrication de soclage de petits et moyens objets, spécialement les lie à l'orfèvrerie des civilisations de Afrique, Asie, Océanie et Amérique

Entre le 2005-2006 elle prend un cours de sertissage dans l'école des bijoutiers BJOP. Entre 2005 et 2007, ses bijoux sont exposés dans la galerie d'art africain,Argiles (rue Guénégaud, 75006 Paris) où elle réalise, aussi, des travaux d'orfèvrerie dans la reproduction de pièces africaines, spécifiquement des boucles d’oreilles. 2006 l'espace et atelier Lucrèce (16, rue Salneuve, 75017 Paris) expose ses bijoux près des d'artistes variés.

En 2007, elle assume la direction de l'équipe chargée du soclage pour l'exposition Bulgari pour ses 125 années, réalisé à Rome, exposition qu’après voyagera en France, Berlin, Japon, Pékin, Shanghai, New York, San Francisco, Cannes et Singapour (2009,2011, 2012,2013).

À son édition spéciale du 2007, la revue Psychologies sélectionne un de ses colliers, création réalisée en argent et pierres de l'île d'Hydra en Grèce, exposé dans la galerie Argiles à Paris.

2007, Paris-Inde (New Delhi). Voyage d'un mois en voiture, traversant Turquie, Iran-Persépolis, Pakistan, Afghanistan, Kirghizstan et Ouzbékistan. L'objectif est de rédiger un rapport détaillé de quelques sculptures hindoues dans le Musée de Delhi, pour soclage postérieur, dans le musée Guimet de Paris.

2008, Paris-Qatar. Voyage en voiture, près d'une équipe, dont le propos est de transporter des outils et du métal pour le soclage dans la collection permanente du musée d'Art islamique, trajet qui traverse Syrie, Jordanie, Pétra, Mer Morte, Damas, Arabie Saoudite, jusqu'à Doha-Qatar.

En 2009, elle prend un annéesabbatique et réalise en couple un périple à cheval, qui commence au sud du chili Pucón; jusqu'à El Durazno, San Luis-Argentine. Pendant le 2011 elle revient au Chili, reprend des études de pédagogie obtenant le 2012 le titre de Professeur en éducation avec mention Arts Plastique. Pendant cette année elle travaille comme pratiquante dans le Collège Hermida Fabres de Peñalolén et participe comme monitrice dans le projet sur « citoyenneté », livré par département de pédagogie de l’Université du Chili, donne pour le SENAME (service national pour l’enfant). Elle vit actuellement au Chili, en partageant son travail entre la restauration-conservation et sa passion créatrice pour l'orfèvrerie, réalise des ateliers sporadiques pour l'enseignement des techniques en joaillerie.

 

Curriculum